Dominique Mahé – Président du groupe MAIF

 

Les activités de la MAIF sont multiples dans le sport : partenariats avec des fédérations sportives, sport scolaire, sport santé… Quelles sont les raisons qui guident cet engagement de grande ampleur ?

L’engagement de la MAIF dans le monde sportif est historique. Nous sommes le premier assureur du monde associatif en France. Nous assurons près de 142 000 associations parmi lesquelles plus de 37 000 groupements sportifs (sans compter les clubs sportifs que nous couvrons au travers des Fédérations assurées par la MAIF) ce qui représente plus de 2,4 millions de pratiquants. Par ailleurs, la MAIF a effectivement noué des partenariats avec plusieurs fédérations olympiques : l’aviron depuis 1991 et plus récemment l’athlétisme, le canoë-kayak, le golf mais aussi le CNOSF. Ces partenariats sont tous animés par une vision commune : favoriser le développement du sport comme levier de diffusion des valeurs républicaines, comme facteur de progrès et d’intégration sociale, en démocratisant la pratique sportive et en valorisant la dimension éducative et citoyenne du sport. C’est aussi le sens de notre partenariat (depuis 1991) avec l’UNSS et notamment de notre soutien au programme « Vers une génération responsable ». Par ailleurs, c’est également le sens de notre engagement, comme assureur, d’accompagner chacun dans sa réalisation personnelle.

 

Des dispositifs de « sport sur ordonnance » sont expérimentés par plusieurs territoires. Le principe est aussi reconnu par la loi pour des personnes souffrant d’une affection de longue durée. Comment la MAIF s’implique-t-elle dans ce dossier d’avenir pour le sport français ?

Nous avons, très tôt, été convaincus du rôle primordial que joue le sport en matière de prévention mais également de palliatif à certains traitements médicamenteux. Nous nous sommes battus pour que cette disposition dite « sport sur ordonnance » soit reconnue. Mais nous n’avions pas attendu la loi de janvier 2016 pour proposer cette garantie à l’ensemble de nos sociétaires, à leurs conjoint(e)s et enfant(s) à charge, quels que soient le nombre ou le type de contrats détenus et n’impliquant aucun surcoût pour eux. Elle est proposée aux personnes victimes de certaines ALD (tumeur maligne, diabète de type 1 et 2, affections psychiatriques de longue durée, affections neurologiques et musculaires, épilepsie), ainsi qu’aux personnes victimes d’accidents entraînant une atteinte à l’intégrité physique et psychique supérieure ou égale à 20%. Cette garantie prend en charge la consultation chez un médecin du sport et les frais d’inscription à une activité physique prescrite médicalement, à hauteur de 500€ sur deux ans, en vue d’aider à la réadaptation de la victime en cas d’accident avec des séquelles graves, ou de favoriser une meilleure récupération de l’état de santé en cas de maladie.

 

Depuis mai 2016, la MAIF est partenaire de la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques. Comment travaillez-vous avec elle et l’accompagnez-vous sur des thématiques particulières ? Pensez-vous que l’organisation des JO en France permettrait de rapprocher davantage acteurs sportifs et entreprises ?

Nous sommes très fiers d’être partenaires de la candidature de Paris 2024. Notre engagement aux côtés du comité de candidature sur la dimension de l’héritage était évident. Le projet de Paris 2024 vise notamment à laisser une empreinte durable dans la société française et tout particulièrement une empreinte immatérielle autour des valeurs et des bienfaits du sport. Pour y parvenir le projet 2024 cherche à développer massivement la pratique d’activités physiques et sportives régulières et durables par les Français. C’est pleinement le sens, à la MAIF, de notre engagement en faveur du sport pour tous. Il se traduit, entre autres, par de puissants relais de ce message : comme lors du dernier Salon de l’Education où notre espace avait été transformé en terrain de sport pour permettre aux jeunes de pratiquer de nombreuses activités avec la complicité d’athlètes de haut niveau dont certains médaillés de Rio. Ou encore au travers de l’exposition actuellement consacrée au sport, et la programmation très dense qui l’accompagne, au MAIF Social Club dans le 3ème arrondissement de Paris. Et je pourrais encore vous citer la série de programmes courts diffusés sur France Télévisions dans laquelle nous avons demandé à des acteurs emblématiques du monde sportif de témoigner sur le lien essentiel qui existe entre sport et confiance. Oui, le monde du sport et le monde de l’entreprise ont beaucoup à s’apporter mutuellement et l’expérience pour la MAIF, notamment, du soutien à ce projet est à ce titre d’une très grande richesse.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s