Alain Valentin – Président général délégué de la Fédération sportive des ASPTT

 

La Fédération sportive des ASPTT regroupe certains des plus importants clubs omnisports en France. Quelles sont les spécificités de ce « modèle » omnisports en termes d’organisation et de gestion associative ?

La fédération des ASPTT est forte de 214 clubs, dont certains d’entre eux ont plusieurs milliers d’adhérents. Chaque club propose différentes activités sportives ou même culturelles. Cette union est une force, une véritable solidarité où chacun peut compter sur le groupe lorsque des difficultés existent. La seule légitimité juridique est celle du club omnisports dont le président a en charge la stratégie d’ensemble et l’avenir de l’association. Un dispositif de solidarité semblable existe au sein de la fédération pour les clubs à travers les comités régionaux.

 

La pratique sportive des Français change et les fédérations sportives doivent s’y adapter. Le modèle du club omnisports est-il à cet égard une bonne réponse pour accroître les activités sportives et innover dans l’offre faite aux pratiquants ?

La pratique du sport en France a fortement évolué. Une volonté de sport, mais surtout d’activités diversifiées tout au long de la vie voit le jour. Confronté à cette volonté de la population d’activités compétition mais aussi de plus en plus de loisirs, détente, bien-être, le club omnisports parait être une excellente réponse en organisant le réceptacle à toutes ces demandes du « sport plaisir » de 1 à 101 ans ! Son organisation collégiale offre de véritables prédispositions pour relever ce défi. Il faut toutefois être capable d’organiser cette diversité au-delà des intérêts de chapelles de certaines sections, quelquefois trop autonomes.

 

Quels types de partenariats les clubs ASPTT créent-ils ou doivent-ils créer avec leur territoire ? Ce lien avec les collectivités locales est-il essentiel à leur développement ?

Les clubs ASPTT ont une belle histoire et existent souvent depuis très longtemps dans leurs villes. La qualité des relations avec les collectivités est fondamentale, d’une part pour pouvoir disposer d’installations sportives et d’autre part de soutiens financiers pour faire évoluer nos équipes. Mais cette demande si elle est nécessaire n’est plus suffisante et doit clairement et avec force être envisagée aujourd’hui dans le cadre de partenariat où le club propose un « véritable projet sociétal pluriannuel » complémentaire des choix politiques des collectivités territoriales. Pour autant 75% des recettes des clubs proviennent des adhésions, ce lien est donc très important mais pas toujours essentiel ou en tout état de cause, il n’est pas suffisant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s