Florence Bariseau – Vice-présidente de la Région Hauts-de-France en charge des sports

 

La Région Hauts-de-France a annoncé sa volonté de faire émerger davantage d’Arenas sur son territoire. Quels sont les principaux objectifs de cette politique de grands équipements ?

La volonté de la Région est de doter les Hauts-de-France de complexes, de type Arena, afin d’équiper l’ensemble de la région, et de créer des installations sportives pluridisciplinaires, modulables pour l’organisation de concerts, de spectacles et de congrès pour tous les habitants. Nous souhaitons des équipements multisports, polyvalents, qui sont de véritables lieux de vie et qui créent de l’activité économique, donc des emplois pour notre Région. La Région financera l’investissement mais ne participera pas au fonctionnement. Une étude est actuellement en cours pour l’établissement d’un cahier des charges.

Le choix d’implantation de ces Arenas se fera en fonction d’un état de l’existant, d’un recensement des besoins sur la Région.

Depuis la loi NOTRe de 2015, le sport est une compétence partagée entre collectivités. Si les textes n’ont pas défini les rôles de chacun, il n’en reste pas moins que nous devons accompagner la mutation du sport aux travers des enjeux politiques, économiques et sociaux.

 

Comment ces Arenas pourront-elles aider leurs clubs résidents à transformer leur modèle de développement économique et à créer de nouvelles sources de revenus ?

Il est nécessaire de bien réfléchir au positionnement futur du club à l’occasion du projet sportif et économique de l’Arena. Le fait d’accueillir un ou des clubs sportifs « à résidence » n’est pas sans conséquence tant au niveau de l’exploitation de l’équipement que sur la capacité du club à participer aux charges de fonctionnement. Nous pouvons donc nous poser la question de l’exploitation de l’équipement par le club de haut niveau.

L’Arena doit permettre aux associations sportives de disposer des espaces nécessaires pour répondre aux attentes de leurs partenaires, de développer la notoriété des entreprises et étendre leur cercle de sponsors.

Au-delà, les clubs pourront mettre en place de nouvelles activités pour le plus grand nombre, en dehors de la compétition. Il s’agit de répondre à une attente des pratiquants de loisirs, de sport santé, d’activités physiques à titre individuel ou au sein des entreprises, et ainsi accroître les ressources propres du mouvement sportif.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s