Dominique Carlac’h – Présidente de la commission sport du MEDEF

 

Quel regard les entreprises portent-elles sur la réduction des budgets de l’Etat et des collectivités territoriales dans le sport ? Faut-il s’en inquiéter ou la considérer comme une rationalisation difficile mais indispensable de l’action publique ?

L’inversion de la courbe du chômage ne sera possible que si la France retrouve une croissance dynamique et durable de ses entreprises. Or, la dérive de la dépense publique en France en constitue le principal obstacle, puisqu’elle induit de facto un niveau record de prélèvements obligatoires. À la fin du premier trimestre 2016, la dette publique s’établissait à 2137,6 Md€ (97,5% de notre PIB), en hausse de 40,7 Md€ par rapport au trimestre précédent. Sans nuire au niveau de prestations et à la qualité des services apportée aux citoyens, ni brader notre modèle social, il devient donc indispensable de procéder à une diminution des dépenses publiques et à une amélioration mesurable et continue de la productivité de la sphère publique. J’ajoute que les difficultés de financement que peuvent rencontrer les collectivités locales à la suite des transferts de compétence organisés par l’Etat, ne peuvent être résolues par la création d’un nouvel impôt sur les facteurs de production. Les entreprises contribuent déjà pour près de 50% aux recettes fiscales des collectivités locales. La création de nouvelles taxes venant s’additionner aux soixante auxquelles elles peuvent être soumises au titre d’une implantation locale est juste en l’état impensable.

 

Dans ce contexte, les entreprises ont-elles vocation à assumer de nouvelles responsabilités dans le sport et à financer certaines activités associatives (événements, éducation et insertion professionnelle par le sport, aide à la gestion des associations…) ?

Près de 70% des chefs d’entreprise¹ demandent une diminution du budget des collectivités territoriales. Et parmi eux, 60% visent particulièrement les budgets alloués au sport. Pour autant, je reste persuadée que ces résultats peuvent changer à condition que les entreprises et le monde du sport établissent leur relation sur des critères communs de performance. A l’instar de toute relation commerciale, l’entreprise sponsor, mécène ou partenaire doit pouvoir s’assurer de la bonne santé économique, de la pérennité et de la responsabilité sociale de la structure sportive qu’elle soutient en ayant recours, si besoin, à un référentiel d’évaluation. Ainsi aux logiques sportives, doivent désormais être ajoutées des logiques économiques fondées sur une transparence, un contrôle financier rigoureux ainsi que l’établissement de principes de gouvernance arrêtés en commun. C’est là tout le sens de l’article 2 de la Charte Relations partenariales Sport et Entreprises présentée par le Comité Sport du MEDEF en 2011².

 

Les grandes entreprises françaises font peu de mécénat dans le sport. Comment pourrait-on les inciter à mieux utiliser ce levier spécifique de financement ?

Il me semble qu’en l’état un essor radical et spontané du mécénat sportif est peu probable car celui-ci n’offre pas les mêmes possibilités de communication que le mécénat traditionnel. Le mécénat valorise généralement l’image institutionnelle de l’entreprise. Le sponsoring sert essentiellement à promouvoir les produits et les marques. Toutefois, la frontière entre mécénat solidaire et sponsoring engagé devient de plus en plus ténue. Je pense qu’une nouvelle voie peut être recherchée à mi-chemin entre l’intérêt particulier de la marque (sponsoring pur) et l’intérêt général (mécénat pur). Pourquoi ne pas envisager des actions dites de « sponsoring citoyen » pouvant bénéficier d’avantages fiscaux intermédiaires ?

 

1- 63ème baromètre Fuducial des TPE – 3ème trimestre 2016
2- https://medef-sport.fr/dossiers-thematiques/ethique/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s